UA-66043647-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/11/2014

Mimétisme

Salut !

 

Malgré un torticolis qui me pourrit la vie depuis quelques jours, je vous présente mes oeuvres de la semaine :

 

1) Une photo : Mimétisme

mimétisme, photo, francois ville, mer, enfants

2) Une vidéo live : SANG DESSUS-DESSOUS http://youtu.be/yRmSftIOTWs

4ème chanson de mon concert au Virades de l'Espoir pour vaincre la mucoviscidose, le 28 septembre 2014.
Excellente ambiance pour une bonne cause !

Un grand MERCI à l'Association (notamment Patrick et Françoise), à tous les bénévoles qui organisent cet événement (énorme travail !), à Eric H pour sa belle prestation et ses conseils avisés, à Jean-Luc pour la sono, à mon amoureuse pour la vidéo, à Marie pour le son, à la Mairie de Vertou pour l'article, à ma belle-famille, aux amis (Maimouna, Annie, Fred, Tom, Stéphanie, Vincent, Roze, Sébastien,...) et bien-sûr à l'ensemble du public, très participatif !
L'implication de tout ce petit monde généreux et festif a permis de récolter des fonds substanciels pour vaincre cette terrible maladie qu'est la mucoviscidose !


Sang dessus-dessous

Combien d'enfants devront mourir
Du fait de la connerie des hommes
Combien de peuples devront souffrir
Du fait des commandements et dogmes

Combien de vies devront payer
Pour les horreurs des dirigeants
Et combien de cris étranglés
Pour les horreurs et tout ce sang

Sang versé pour de l'argent roi
Sang versé pour une religion
Sang versé au nom de choix
Individuels sans émotion

Que coûte une vie pour ces gens-ci ?
Une signature sur un papier
Nous ne sommes que des pions sans prix
Qu'ils peuvent sacrifier sans regret

L'argent est loi la mort est reine
Quand une personne a le pouvoir
Le sang est roi l'amour est peine
Quand ces personnes rêvent de gloire

Combien d'enfants devront mourir
Du fait de la connerie des hommes
Combien de peuples devront souffrir
Du fait des commandements et dogmes

Combien de vies devront payer
Pour les horreurs des dirigeants
Et combien de cris étranglés
Pour les horreurs et tout ce sang

Sang versé pour de l'argent roi
Sang versé pour une religion
Sang versé au nom de choix
Individuels sans émotion
Que coûte une vie pour ces gens-ci ?
Une signature sur un papier
Nous ne sommes que des pions sans prix
Qu'ils peuvent sacrifier sans regret

L'argent est loi la mort est reine
Quand une personne a le pouvoir
Le sang est roi l'amour est peine
Quand ces personnes rêvent de gloire

 

3) Un poème en vidéo : Au dessus de la masse http://youtu.be/a5e-JTO4HIo

Au dessus de la masse

Nul besoin de créer des mythes
Aucun être humain n'est un dieu
Chaque a ses propres limites
Il existe toujours pire et mieux

La plus incontestée des stars
A parfois de fortes coliques
Au saut du lit le teint blafard
Elle n'a plus rien d'héroïque

Faire de quelqu'un un modèle
C'est croire le monde parfait
C'est comme être aveugle au réel
C'est l'esprit critique au rabais

Les icônes ont ce grand pouvoir
La manipulation des masses
Objectif rentrer dans l'histoire
Et détenir la meilleur place

Hommes et femmes charismatiques
Que l'on encense sans raison
Sont là pour la gloire et le fric
Le but est de se faire un nom

Ces gourous fabriquent une image
Créent le rêve par le mensonge
Ces apôtres prophètes ou mages
Ont les mots qui plongent en plein songe

Bonnes gueules et bonnes paroles
Peuvent susciter l'engouement
Ça suffit pour être l'idole
Et la vedette du moment

Être connu et reconnu
Besoin né de l'égocentrisme
Il faut être vu bien perçu
Au nom de l'individualisme

23/11/2014

ART TRISTE COMMERCIAL

Bien le bonjour,

 

Sans préambule, voici mes travaux de la semaine :

 

1)

couleur,enfant,jouets,francois ville

 

2) Un mot d'enfant : Désamorçage :
Mon épouse demande à mon fils, 5ans, de venir à table pour manger un plat dont il n'a pas du tout envie. De colère il jette alors violemment le jouet qu'il serrait dans sa main. Ma femme s'exclame immédiatement, en haussant le ton :
« Holà !
Et lui de répondre spontanément : Qué tal ? »
Autant dire que la mère qui se voulait autoritaire n'a pas réussi à garder son sérieux.

 

3) Un second mot d'enfant : Couac :
Mon fils, 5 ans me demande pour rigoler de chanter de l'opéra. Je m'exécute en prenant ma voix la plus grave. Non content de ma prestation il m'interrompt presque tout de suite et me dit : « Non, pas avec la voix de baryton papa ».
Je suis resté coi.

 

3) Une vidéo live : http://youtu.be/ILLpUnN7amo


Noirmoutier

J’ai trouvé, j’ai trouvé
La femme de ma vie,
J’ai trouvé, j’ai trouvé
Ma femme ici.

A Noirmoutier, à Noirmoutier…

J’ai trouvé, j’ai trouvé
L’homme de ma vie,
J’ai trouvé, j’ai trouvé
Mon homme ici.

A Noirmoutier, à Noirmoutier…

J’ai trouvé, j’ai trouvé
L’amour de ma vie,
J’ai trouvé, j’ai trouvé
L’amour ici.

A Noirmoutier, à Noirmoutier…

J’ai trouvé, j’ai trouvé
La femme de ma vie,
J’ai trouvé, j’ai trouvé
Ma femme ici.

A Noirmoutier, à Noirmoutier…

J’ai trouvé, j’ai trouvé
L’homme de ma vie,
J’ai trouvé, j’ai trouvé
Mon homme ici.

A Noirmoutier, à Noirmoutier…

J’ai trouvé, j’ai trouvé
L’amour de ma vie,
J’ai trouvé, j’ai trouvé
L’amour ici.

A Noirmoutier, à Noirmoutier…

François Ville

4ème chanson de mon concert au Virades de l'Espoir pour vaincre la mucoviscidose, le 28 septembre 2014.
Excellente ambiance pour une bonne cause !

Un grand MERCI à l'Association (notamment Patrick et Françoise), à tous les bénévoles qui organisent cet événement (énorme travail !), à Eric H pour sa belle prestation et ses conseils avisés, à Jean-Luc pour la sono, à mon amoureuse pour la vidéo, à Marie pour le son, à la Mairie de Vertou pour l'article, à ma belle-famille, aux amis (Maimouna, Annie, Fred, Tom, Stéphanie, Vincent, Roze, Sébastien,...) et bien-sûr à l'ensemble du public, très participatif !
L'implication de tout ce petit monde généreux et festif a permis de récolter des fonds substanciels pour vaincre cette terrible maladie qu'est la mucoviscidose !

 

4) Un jeu de mots : Le sens de la vie est un sens interdit...

sens,interdit,francois ville, jeux de mots

5) Un poème :

Art triste commercial

Des pléthores de vicelards
Vicient l'art sans plus de manières
Médiocrité en étendard
Et portefeuilles en bandoulière

Des formes sans fond sans vie
Dans nos salons sur nos écrans
Images formatées sexy
Aimantent à tout coup le chaland

Méthode bourrage de crâne
Nous déboursons dans l'immédiat
Et fredonnons comme des ânes
Cerveaux gavés par les médias

L'angoisse est de voir et entendre
Les mêmes et fadasses chansons
Ils n'hésitent jamais pour vendre
A se faire du mauvais son

La mécanique est bien huilée
Un type inculte met des disques
Car pour des mélodistes innés
Le métier comporte des risques

L'art contemporain à l'inverse
Fait dans le choquant ou l'abstrait
De l'inédit voilà qui berce
Autant d'abscons sans intérêt

Sans qualités autres qu'escrocs
Pros de l'arnaque et de l'art triste
Marketing est le maître mot
De produits proclamés artistes

Intellectualisme artistique?
Je dis masturbation mentale
Un art coupé de son public
N'est que cadavre pré-natal

Même chose en littérature
Où sont donc passées âmes et tripes
D'ineptes stars tuent l'écriture
L'édition meurt ou se constipe

Mais ne jouons pas les victimes
Créons une œuvre sans faillir
Que se soit une lutte intime
De la fierté contre le pire !

 

6) Un troisième mot d'enfant :

Histoire :
Ma femme lit à mon fils, 5 ans, une BD de Chlorophylle.
Il demande : « ça existait au Moyen-Âge ?
- De quoi tu parles ?
- Cette bande-dessinée, elle existait à ton époque ?
- ...

 

Et voilà tout.

16/11/2014

DRONES DE DAMES

Hello !

 

Voici mes créations de la semaine :

 

1) Une vidéo d'actualité, le poème écrit il y a 7 jours sur le fait-divers lié à Nabilla :

http://youtu.be/vUfOGjxlwO0

Nabilla, fine lame de la télé-réalité,
Vergara, second couteau, people alité

En soirée elle a été retrouvée pendue,
Et oui pendue au bout du fil de son smartphone,
"Nan mais Allo quoi !" Aucun des flics ne l'a crue !
La justice tranchera ce fait qui détonne

Bague au doigt, dague à la main, peur bleue, arme blanche...
Et si la star n'était qu'un coup d'épée dans l'eau ?
Célébrité, glamour, gros seins et belles hanches,
De beaux atours sauveront-ils toujours sa peau ?

La télévision c'est rasoir et dangereux,
Manchettes à la machette, personne n'y coupe,
Un coup de canif dans le contrat amoureux,
Les médias sont heureux car meilleure est la soupe

Coup de sang, poignard dans le dos, plaie remuée...
Non, on ne va pas couper les cheveux en quatre,
Le public aime porter aux nues, puis huer,
Son appétit s'aiguise et rien ne peut le battre.

 

2) Une vidéo de concert : AU DESSUS DE LA MASSE

http://youtu.be/h8pvdGegBG4

Au dessus de la masse

Nul besoin de créer des mythes
Aucun être humain n'est un dieu
Chaque a ses propres limites
Il existe toujours pire et mieux

La plus incontestée des stars
A parfois de fortes coliques
Au saut du lit le teint blafard
Elle n'a plus rien d'héroïque

Être connu et reconnu
Besoin né de l'égocentrisme
Il faut être vu bien perçu
Au nom de l'individualisme

Faire de quelqu'un un modèle
C'est croire le monde parfait
C'est comme être aveugle au réel
C'est l'esprit critique au rabais

Les icônes ont ce grand pouvoir
La manipulation des masses
Objectif rentrer dans l'histoire
Et détenir la meilleur place

Être connu et reconnu
Besoin né de l'égocentrisme
Il faut être vu bien perçu
Au nom de l'individualisme

Hommes et femmes charismatiques
Que l'on encense sans raison
Sont là pour la gloire et le fric
Le but est de se faire un nom

Ces gourous fabriquent une image
Créent le rêve par le mensonge
Ces apôtres prophètes ou mages
Ont les mots qui plongent en plein songe

Bonnes gueules et bonnes paroles
Peuvent susciter l'engouement
Ça suffit pour être l'idole
Et la vedette du moment

Être connu et reconnu
Besoin né de l'égocentrisme
Il faut être vu bien perçu
Au nom de l'individualisme

François Ville

3ème chanson de mon concert au Virades de l'Espoir pour vaincre la mucoviscidose, le 28 septembre 2014.
Excellente ambiance pour une bonne cause !

Un grand MERCI à l'Association (notamment Patrick et Françoise), à tous les bénévoles qui organisent cet événement (énorme travail !), à Eric H pour sa belle prestation et ses conseils avisés, à Jean-Luc pour la sono, à mon amoureuse pour la vidéo, à Marie pour le son, à la Mairie de Vertou pour l'article, à ma belle-famille, aux amis (Maimouna, Annie, Fred, Tom, Stéphanie, Vincent, Roze, Sébastien,...) et bien-sûr à l'ensemble du public, très participatif !
L'implication de tout ce petit monde généreux et festif a permis de récolter des fonds substanciels pour vaincre cette terrible maladie qu'est la mucoviscidose !

 

3) Un jeu de mots d'actualité : DRONES DE DAMES

drone,centrale nucléaire, drôles de dames, série, francois ville, drôle,dame

 

4) Un second jeu de mots : Le sens de la vie est un non sens, non ?

non-sens,sens,vie,absurde,absurdité,francois ville, jeu de mots

 

5) Un poème :

Étiqueté loser

Tu n'es pas efficace,
Ça oui on peut le dire,
Pas le premier en classe,
Mais peut-être le pire...

Encore combien d'années
Tout près du radiateur ?
Des heures à se faner,
Étiqueté loser.

Pourtant tu n'es pas bête,
C'est juste de l'ennui,
L'énergie n'est pas faite,
Pour être assis sans bruit.

Bien des années plus tard,
Ton estime se paume,
Il manque le costard,
Les clés et le diplôme.

Quand l'école formate,
Qu'elle aplanit, terrasse,
Elle casse les pattes
À tout ceux qui dépassent.

 

6) Une série de jeux de mots sur le thème du flanc en politique :
Le PRÉSIDENT est ÉPOUSTOUFLANC

président, flanc, flamby, hollande, francois ville, jeux de mots, citation, humour, drôle, politique


Le PRÉSIDENT prête le FLANC à la CRITIQUE

président, flanc, flamby, hollande, francois ville, jeux de mots, citation, humour, drôle, politique


Nous avons un PRÉSIDENT RONFLANC

président, flanc, flamby, hollande, francois ville, jeux de mots, citation, humour, drôle, politique


Être PRÉSIDENT ce n'est pas du FLANC

président, flanc, flamby, hollande, francois ville, jeux de mots, citation, humour, drôle, politique


Le PRÉSIDENT est GONFLANC à bloc

président, flanc, flamby, hollande, francois ville, jeux de mots, citation, humour, drôle, politique

07/11/2014

Nabilla, fine lame de la télé-réalité?

Salut !

 

Après une semaine de vacances (à Venise !), me revoici avec quelques oeuvres à vous offrir !

 

1) Un poème d'actualité brûlante :

Nabilla, fine lame de la télé-réalité,
Vergara, second couteau, people alité

En soirée elle a été retrouvée pendue,
Et oui pendue au bout du fil de son smartphone,
"Nan mais Allo quoi !" Aucun des flics ne l'a crue !
La justice tranchera ce fait qui détonne

Bague au doigt, dague à la main, peur bleue, arme blanche...
Et si la star n'était qu'un coup d'épée dans l'eau ?
Célébrité, glamour, gros seins et belles hanches,
De beaux atours sauveront-ils toujours sa peau ?

La télévision c'est rasoir et dangereux,
Manchettes à la machette, personne n'y coupe,
Un coup de canif dans le contrat amoureux,
Les médias sont heureux car meilleure est la soupe

Coup de sang, poignard dans le dos, plaie remuée...
Non, on ne va pas couper les cheveux en quatre,
Le public aime porter aux nues, puis huer,
Son appétit s'aiguise et rien ne peut le battre.

François Ville

 

2) Une photo : La Fleur abandonnée

fleur,abandon

3) Un mot d'enfant : Mélomane.

« Le coeur qui bat, c'est de la musique Punk » mon fils, 5 ans.

 

4) Une vidéo de live : http://youtu.be/gxucjQm5-6c

Tendresse (Moi je t'adore, c'est vrai!)

T'as pas su te défendre
Tu n'as pas su quoi faire
Tu fais partie des tendres
Dont la vie est misère

Existence faite d'échecs
Plein de copains peu d'amis
Pauvre type et pauvre mec
Mais tu es si gentil

Moi je t'adore c'est vrai
Tant de souvenirs nous unissent
J'ai peur aussi tu sais
Mais nous serons toujours complices

Tu es une âme fragile
Berceau de bien des coups
Regardant le temps qui file
Tu n'es rien et c'est tout

Ton futur est cruel
Mais tu as du talent
Ton passé est séquelle
Inspirant ton présent

Moi je t'adore c'est vrai
Tant de souvenirs nous unissent
J'ai peur aussi tu sais
Mais nous serons toujours complices

Il te manque tant de choses
Comme l'Amour d'une famille
Tant de doutes de psychoses
Tes pensées s'éparpillent

Tes yeux reflètent ta peur
Ta peur du lendemain
Mais sache que tu es dans mon coeur
Que je suis fier de nos liens

Moi je t'adore c'est vrai
Tant de souvenirs nous unissent
J'ai peur aussi tu sais
Mais nous serons toujours complices

2ème chanson de mon concert au Virades de l'Espoir pour vaincre la mucoviscidose, le 28 septembre 2014.
Excellente ambiance pour une bonne cause !

Un grand MERCI à l'Association (notamment Patrick et Françoise), à tous les bénévoles qui organisent cet événement (énorme travail !), à Eric H pour sa belle prestation et ses conseils avisés, à Jean-Luc pour la sono, à mon amoureuse pour la vidéo, à Marie pour le son, à la Mairie de Vertou pour l'article, à ma belle-famille, aux amis (Maimouna, Annie, Fred, Tom, Stéphanie, Vincent, Roze, Sébastien,...) et bien-sûr à l'ensemble du public, très participatif !
L'implication de tout ce petit monde généreux et festif a permis de récolter des fonds substantiels pour vaincre cette terrible maladie qu'est la mucoviscidose !

 

5) Un jeu de mots sociétal : Nous sommes tous des produits dérivés

produit,dérivé,produit dérivé,francois ville,société

 

6) Un second poème :

Apocalypse non

Le monde ne se porte pas bien
Il a mal tout le temps
Jusqu'à sa mort enfin
Demain ou dans cent ans

Moi je ne sais pas bien
De nous cela dépend
Mais si nous ne faisons rien
Nous y passerons sûrement

Arrêtons notre propre destruction
Devenons intelligents et changeons
La souveraineté réside dans la nation
Alors à nous de faire attention

Mais je sais très bien
qu'on aura pas le temps
Quand on comprendra enfin
Demain ou dans cent ans
Ce sera la fin

Le danger est imminent
Pour nos chérubins
Pour nos chers enfants
Soyons plus malins
Ne faisons plus semblant
Devenons des gens biens
Ne faisons plus sanglant

Prenons nous en main
A nous de dire non.

 

7) Un troisième poème :

Seul ?

Rien à espérer
Et rien à attendre
Tout seul à errer
Et à se défendre

Seul,
Avec sa gangue de douleur
Seul,
Avec frustrations et désirs
Seul,
Avec les angoisses et les peurs
Seul,
Avec le bonheur et le pire

Solitude au sein de la foule
Isolé en couple, en famille
L'illusion est belle, on se roule
Un carcan que le temps torpille

Seul pour avancer contre tous
Le frein des mœurs et des regards
Tout nous contraint, rien ne nous pousse
Et vient la Mort sans crier gare

Rien à perdre et rien à gagner
Seul pour aimer, seul pour saigner
Rien à faire, on est toujours seul
Avec soi-même, avec sa gueule.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique