UA-66043647-1
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/10/2014

Not in my NEM !

Salut à tous !

Comment allez vous en ce début d'automne ?

Me revoilà, un peu plus serein après avoir fait mon concert pour les Virades de l'Espoir dimanche dernier à Vertou. Beaucoup de stress mais tout s'est bien passé !

 

Voici mes travaux de la semaine :

 

1) Commençons par une photo prise cet été et modifiée : Le BAISER de la MORT de l'ARAIGNEE et du TAON

araignée,mouche,francois ville,taon,toile

2) Une réflexion teintée d'ironie :

Allons sur le chemin de la croissance les yeux fermés,

Sans voir le mur,

C'est tout droit, ayez confiance car la Finance est notre armée,

Quoi de plus sûr ?

 

3) Un extrait de mon concert au Festiv'Art en mai dernier au Cellier au profit des enfants du Sénégal : http://youtu.be/AyanYo-xI5c

Super ambiance !
Un grand merci à l'Association Christalle et Maimouna Pageau pour m'avoir invité, à Sylvain et Delphine pour la vidéo, au groupe Lula pour le son et la bonne musique, Bearded Babies pour les excellentes reprises, à tous les exposants et bien-sûr aux amis et au public venus nombreux faire la fête !

C'est un peu ma pire chanson en termes de méchanceté et de vulgarité, pour me venger bassement de filles qui n'ont pas voulu m'aimer quand j'étais un ado boutonneux, mais sensible ;-)

 

4) On parle des Marie, mais connaissez-vous aussi des MARI COUCHE-TOI-LA ?

couche,mari,Marie,jeux de mots,francois ville

 

5) Not in my NEM !

not in my name, nem, francois ville, jeux de mots

 6) Une question existentielle : Qui peut m'apprendre à NAGER... dans le BONHEUR ?

 

7) Et pour terminer, un poème :

Amitié ?

Elle a cassé mon amitié
En me demandant de l'aimer
Elle a brisé mon affection
Malgré ses yeux plein d'émotions

Quelque chose en moi se brisa
Lorsque je compris qu'elle m'aimait
J'ai cru que ça n'arriverait pas
Mais le mal était déjà fait

Le pire est que je lui en veux
ma conscience brûlée par ce feu
Son Amour me rend mal à l'aise
Et dans mon ventre brûle une braise

J'ai su refuser sa tendresse
Je sais qu'aujourd'hui elle a mal
Elle a dans son cœur la détresse
Elle est comme une fleur sans pétale

Quand je la vois mon cœur se serre
Elle ne pourra jamais me plaire
Sa joie me manquera peut-être
Tu sais la vie est imparfaite

Je ne peux répondre à sa flamme
elle était ma meilleure amie
Je fuis à l'appel de son âme
Malgré une tristesse infinie

Mon équilibre mental se fêle
Je pleure de tout mon être frêle
Je perds une amie dans l'histoire
Je n'oublierai pas son regard

 

Bon week-end et bonne semaine à tous !

31/08/2014

Comment se crée une de mes chansons ? L'exemple de Drogue Dure en 3 épisodes

amour,drogue,t-shirt,francois ville,humour,poesie,jeux de mots,chanson,poème,musique,photo

Comment se crée une de mes chansons ?

Voici par exemple l'histoire de DROGUE DURE, résumée en 3 étapes.

Episode 1 : les paroles

Au commencement il y a le verbe, le texte, c'est-à-dire en fait le poème car quand j'écris je ne sais pas encore si je trouverais un jour une musique adéquate...
Il est plus "facile" pour moi d'écrire des paroles, car je maîtrise le processus, il suffit que je réfléchisse... Un poème comme celui-ci c'est peut-être 8h de boulot, en général pendant les heures de cours de lycée ou de fac, pour lutter contre l'ennui... Je ne séchais pas les cours mais quand ceux-ci étaient sans intérêt, j'en profitais.
Par contre la musique, je ne le maîtrise pas, je suis totalement dépendant de l'inspiration, celle qui jaillit des doigts sans passer par la case cerveau ! Aussi plaisant qu'incertain...
Au final j'ai plus de textes que de musiques et certains poèmes ne trouveront sans doute jamais leur partenaire mélodique.

Je disais donc épisode 1, le texte, l'un de mes préférés de mon point de vue égoïste, égocentrique et narcissique :

Drogue dure

Infernal chacun de nous est drogué,
Prisonnier mental d'un désir vital :
Combler un degré du vide abyssal
Qui s'installe sans la moindre pitié.

La pire drogue a le doux nom d'amour,
Elle assure sans commune mesure,
Sans détour elle bouffe à toute allure
La raison pure de ceux qui sont pour.

Au plus jeune âge naît la dépendance,
La carence s'étire en noir nuage,
Monstre hideux au visage de naufrage
Sur un rivage de désespérance.

Nul besoin d'y goûter pour être accroc,
Ardemment voulu, l'amour à l'insu
Dans le cerveau s'insinue comme un flux,
Un reflux jaillissant à fleur de peau.

L'amour ne tue jamais par overdose
Mais le manque étincelant nous déchire,
Cause la douleur impossible à fuir,
Et il n'est d'élixir qu'à l'eau de prose.

Cupidon du ciel décoche ses flèches,
Seringues fraîches, fixs aux effets flashs,
L'émotion palpite le cœur se lâche,
Lèche et s'attache au poison sur la brèche.

Quand dans ses bras belle Vénus nous berce,
Que la substance amour hante les sens,
Déverse de l'ivresse en délivrance,
La jouissance des frissons nous transperce.

La passion nous drague dur, quelle crack!
Le bon sens bivouaque quand l'amour pique,
Jamais l'être ne se désintoxique
Et l'esprit pratique en devient patraque...

--------------------------------------------------------------------

Episode 2 : la musique de DROGUE DURE

L'écriture de DROGUE DURE est terminée mais, comme pour tous mes textes, je ne cherche pas à lui composer une musique sur mesure car j'en suis tout bonnement incapable. Pour l'instant c'est un poème et c'est déjà pas mal.
Cependant et parallèlement je gratouille ma guitare régulièrement, sans réfléchir, laissant courir mes doigts selon l'inspiration.
Le tout pour moi est donc de détecter le moment où je joue quelque chose qui sonne bien et original à mes oreilles, et de parvenir à le maîtriser.
Pour cela je dois jouer et rejouer ce même riff des centaines de fois, pour le mémoriser (l'inspiration est fugace !) et l'améliorer, le compléter ou lui enlever des notes ci-besoin, lui ajouter du feeling car bien souvent mon jeu est maladroit et mal assuré au début.

C'est un pur moment magique de création et de récréation, l'instant que je préfère dans tout le processus de composition d'une chanson. Que du plaisir !

Un riff c'est bien mais deux ou trois, avec des cassures de rythme, c'est mieux pour construire un morceau digne de ce nom.
Alors soit je complète mon air de guitare avec d'autres isolés que j'ai trouvés auparavant sans parvenir à les assembler jusque là, soit j'essaie de broder directement à partir du riff que je viens d'inventer.
C'est une partie plus laborieuse et donc moins fun. Le risque d'échec est relativement élevé. Je dois faire appel à l'inspiration mais aussi à l'expérience acquise au fil des années. C'est beaucoup de concentration, au point parfois de parvenir à un état de légère transe. Et ce sans prise de substance légale ou illégale !

Pour DROGUE DURE j'ai trouvé en premier le riff que vous entendez sur les couplets et j'ai passé du temps à créer la musique du refrain, d'autant que c'est une façon de jouer atypique pour ma part, en arpèges un peu bizarres et en ternaire (le rythme de la valse).

Une fois que j'ai deux ou trois riffs assemblés qui peuvent constituer dignement l'ossature d'une chanson, je compulse mon cahier de textes, de poèmes, pour tenter d'en trouver un qui colle à l'ambiance.
Pour cette musique ce fut DROGUE DURE. En général j'ai toujours un poème qui convient car j'écris plus de paroles que de musiques. J'ai du stock pour éviter toute pénurie.
Il faut que le texte corresponde avec la mélodie, que ce soit au niveau du thème (drôle, triste,...) mais aussi quant à la longueur des vers et au rythme propre des mots.
Je cherche également quel sera le refrain, si ce sera un couplet entier ou juste un mot. Dans tous les cas il faut que ce refrain reste dans la tête car c'est comme ça que j'aime les chansons.
Il est inconcevable de rater cette étape du refrain, c'est la plus cruciale !

Un poème et une musique se marient pour devenir une chanson. Quand ce mariage fonctionne c'est un autre moment magique qui me procure un énorme plaisir.

Pour l'instant je vous laisse écouter la musique de DROGUE DURE, sans les paroles. Vous pouvez maintenant vous amuser à imaginer comment j'ai chanté dessus... http://youtu.be/SFXYEF64ysY

 

--------------------------------------------------------------------

Episode 3 : Poème + Musique = chanson !

J'ai le texte et la musique de DROGUE DURE, vient donc ensuite l'étape de l'enregistrement et des arrangements. J'ajoute alors de la basse, de la batterie, d'autres guitares, des choeurs,...
C'est une étape très créative et spontanée, donc aussi très plaisante. Je ne réfléchis pas à l'avance, j'improvise totalement.
Le risque est de gâcher le morceau, de le dénaturer, d'en faire trop.

L'enregistrement suppose de jouer et chanter parfaitement pour que ce soit carré et juste. Ce n'est jamais tout à fait le cas et c'est par conséquent un processus long et difficile pour moi, surtout pour le chant. Je sais écrire et composer mais je pêche dans l'interprétation.

Puis il faut mixer tout ça pour que le rendu soit agréable à l'écoute. J'aime le mixage mais je ne suis pas doué du tout et je ne m'en rends pas compte. De mauvaises oreilles sans doute ou alors je suis trop facilement content de ce que je fais...
Ce sont les auditeurs qui me critiquent, et pas toujours avec tact. Après 10 ans d'efforts non récompensés, je crois que mon incompétence est avérée et définitive, malgré quelques progrès dus à de bons conseils et du meilleur matériel.

Pour DROGUE DURE j'ai heureusement collaboré avec Gabe, qui est bien meilleur que moi en mixage et qui m'a gentiment proposé ses services d'ingénieur du son. On ne se connaît pas, notre travail s'effectue au travers d'Internet. Vive le Web !

Le Net me permet d'ailleurs de diffuser mes créations, de les proposer au plus grand nombre. J'utilise bien-sûr les réseaux sociaux mais aussi les blogs et les forums. C'est un gros travail, très chronophage, mais indispensable.
A quoi bon m'exprimer artistiquement si personne ne peut écouter ?
Je dois faire face à la concurrence car nous sommes des centaines de milliers à désirer la même chose, à vouloir partager avec le public le fruit de notre passion.
Pourquoi l'internaute m'écouterait moi plutôt qu'un autre, comment le fidéliser ? Voilà toute la difficulté...

Donc voilà, après avoir découvert les paroles puis l'accompagnement, vous pouvez maintenant écouter le résultat final, la chanson DROGUE DURE dans son ensemble : paroles + musique + arrangements + mixage : http://youtu.be/2eTy_9NYtn4

Qu'en pensez-vous ?

 

Pour DROGUE DURE il n'y a que trois épisodes. On pourrait imaginer la suite, une version live, un clip,... Des idées à ce sujet ?

18/05/2014

Amitié, Amour, Alcool, Jeux de Mots et Nostalgie

Bonjour tout le monde, cette fois j'arrive à me tenir à une publication hebdomadaire !

Commençons par un Peau-Aime Video : AMITIE ?

Poème vidéo : Amitié

Elle a cassé mon amitié
En me demandant de l'aimer
Elle a brisé mon affection
Malgré ses yeux plein d'émotions

Quelque chose en moi se brisa
Lorsque je compris qu'elle m'aimait
J'ai cru que ça n'arriverait pas
Mais le mal était déjà fait

Le pire est que je lui en veux
ma conscience brûlée par ce feu
Son Amour me rend mal à l'aise
Et dans mon ventre brûle une braise

J'ai su refuser sa tendresse
Je sais qu'aujourd'hui elle a mal
Elle a dans son cœur la détresse
Elle est comme une fleur sans pétale

Quand je la vois mon cœur se serre
Elle ne pourra jamais me plaire
Sa joie me manquera peut-être
Tu sais la vie est imparfaite

Je ne peux répondre à sa flamme
elle était ma meilleure amie
Je fuis à l'appel de son âme
Malgré une tristesse infinie

Mon équilibre mental se fêle
Je pleure de tout mon être frêle
Je perds une amie dans l'histoire
Je n'oublierais pas son regard

 

Une remarque en passant : si ton portable te fixe d'un air bizarre, il est probable que tu sois en train de faire un selfie.

 

servier, mediator, francois ville

Dans l'affaire Mediator, on constate encore qu'on n'est jamais aussi bien Servier que par soi-même.

presson, stress, toilettes, bière, francois ville

Comme je gère la pression ? Chacun sa méthode, moi je la bois et l'évacue aux toilettes.

classe moyenne, moyens, francois ville

Petit à petit il faut se poser les grandes questions, la classe moyenne a t'elle encore les moyens ?

papa, papauté, papoter, francois ville

Avez-vous noté que la Papauté fait papoter ?

conte, compte, suisse, cahuzac, francois ville

Alors comme ça le Compte en Suisse de Cahuzac n'était pas un Conte !

éclair, tonnerre, coup de foudre, applaudissements, francois ville, génie

Après un éclair de génie, je reçus un tonnerre d'applaudissements, c'est alors qu'elle eut le coup de foudre.

transports en commun, transports amoureux, amour, francois ville

Je ne sais pas vous, mais moi aux transports en commun je préfère les transports AMOUREUX.

 

Voici maintenant un second Peau-Aime Vidéo : ALCOOLIQUE NEPHRETIQUE

Alcoolique néphrétique

Dur dur d'être imbibé
A fond désinhibé
Mais au bar de l'amer
Son courage est de fer

Gothique en ce bar rock
Solide comme un roc
Tel l'arbre vieux et droit
Au tripot le saoul boit

C'est un saoul entendu
Écouté tel Jésus
C'est la vodka du Diable
A jamais insatiable

Au bistrot expansif
Il bise trop, trop vif
Acolyte anonyme
Il est très vite intime

Ami des cas piteux
Et des vins capiteux
Il est un pur poivrot
Homme au bout du goulot

Seul sans camarade
Il se sent comme en rade
Tandis qu'accompagné
Il est dandy à tout gagner

De sketchs en scotchs il va
Toujours prêt au combat
La vie comme au cinoche
Ou un livre de poch'

Sa verve s'articule
En pensées particules
C'est un rhéteur technique
Autant que la teq' nique

Entraîné aguerri
Malade à aucun prix
Il butine ses chopes
Happy culture au top

Habitué des WC
Arroseur à rosé
Assoiffé de liqueurs
Nul alcool ne l'écœure

Il picole et picore
Un art de vivre un sport
Il mourra bon vivant,
Son verre entre les dents !

 

 

uniforme, uniformité,prestige, francois ville

Peut-être que l'Uniforme a du prestige mais à mon sens pas l'uniformité.

sncf, dérailleur, rails, chemins de fer, francois ville, railler, moquerie

Il paraît qu'à la SNCF, on se fout DES RAILLEURS...

batch, traitement par lot, informatique, nul, ko, francois ville, gcos, ibm, mainframe

Seuls les informaticiens comprendront :
Traitement KO par lot = BATCH NUL

meuf, neuf, quoi de neuf, francois ville, drague

Pour séduire il faut prendre des nouvelles : alors, quoi de meuf ?

perdant, gagnant, chance, malchance, loto, française de jeux, Francois Ville

Avec moi 100% des perdantes ont tenté leur chance et 100% des gagnantes leur malchance.

 

Enchaînons avec un 3ème Peau-Aime Vidéo : ALCOOL

Alcool

Je suis saoul
Je suis bourré
Mais j'men fou
Je suis gai
Depuis longtemps
Je bois de l'alcool
Ca passe le temps
Et je rigole
Je n'ai jamais
La gueule de bois
Mais oui c'est vrai
Et ça se voit
Je ne peux plus
M'arrêter
Je n'ai pas le dessus
Sur cette saleté
Maintenant
Je suis en prison
Pour 05 ans
De réclusion
En voiture
J'ai tué quelqu'un
J'en suis sûr et certain
Mais je ne m'en
Souviens pas bien
Mais maintenant
Je ne vaux plus rien

 

Anecdote pleine de magie : c'est Harry qui me l'a dit au Mont Saint-Michel : un coup de D et l'Omelette de la Mère Poudlard t'ensorcelle.

deathtruction, francois ville, séance photo, guns n' roses, zorro, cibi, squat, cx

Et pour terminer cette publication, une séquence nostalgie. A l'instar des Stars des Guns N' Roses, avec mon groupe Deathtruction, nous souhaitons réaliser une séance photo Rock N' Roll.

Nous ne savons toujours pas jouer mais nous avons des rêves et une imagerie à établir.

L'un des membres connait un cibiste (Zorro !) qui vit dans une espèce de squat avec une voiture à l'abandon... Parfait décor !

Ce n'est pas Los Angeles, c'est plus campagnard, mais bon...

 

Sur ce je vous souhaite une bonne semaine créative et récréative et vous dis à bientôt !

11/05/2014

Ecrivain, je me Livre

 Entre créer et diffuser, mon coeur balance et je n'arrive pas toujours à gérer, donc voici encore un post disparate qui peut faire mal à votre cataracte ! Des jeux de mots, de la musique, des poèmes, des photos et une annonce de concert sont au programme.

écrivain, livre,francois ville

Ecrivain, je me Livre.

aryen,bon a rien

Aryen = Bon à Rien

mari, femme, flemme

Déclaré Mari et Flemme

manger,bavoir

Je mange comme je veux, Bavoir ailleurs !

manager, nana, francois ville

MaNanager

trader, avide, vide, francois ville

Même les Traders ont des Passages à Vide

manager, nana, francois ville

Nanager

imam,amour,francois ville

Qu'Imam me suive !

wok,work,francois ville

Wok in Progress

wok,work,francois ville,workaholic

WokAholic

wok,work,francois ville,workaholic

Woking Girl

saut,sot, francois ville

Aujourd'hui, j'ai fait le Grand Sot

 

Mon tout dernier poème en chanson : TU T'EN FOUS

Tu t'en fous

Si seulement j'avais pu squatter ton cœur
Vivre dans tes pensées habiter tes rêves
Ressentir tous tes désirs tes douleurs
Devenir le sang dans tes veines ta sève

Alors j'aurais pu te comprendre peut-être
pour te satisfaire quotidiennement
Mais tu n'as jamais rien laissé paraître
Des secrets voilés de tes sentiments

tu m'as trahi plusieurs fois je l'ai su
Le chagrin est le poison de mes soirs
J'ai tellement eu mal tellement déçu
Que j'aurai préféré ne rien savoir

Personne ne m'a blessé autant que toi
De la peine veine à la torture mentale
Pourtant je ne t'aime pas pour du beurre crois-moi
Mais non tu t'en fous cela t'est égal

banque,prêt,préjugé,francois ville

Les Banques souffrent de Prêts Jugés

con,sidération,considération,francois ville

Je suis un Con Sidéré

affaire,sac,cahuzac,francois ville

L'Affaire est dans le (Cahu)zac

travail,santé,prison,francois ville

Le Travail c'est la santé mais la Santé est une Prison

amour,toujours,jamais,francois ville,haine

Mon Amour pour Toujours je te Hais à Jamais

nichon,chaud,froid,francois ville

ça ne me fait Nichon, ni Froid

smoke,fumeux,fuck,famous,francois ville

Smoke me, I'm Fumeux

Et voici la version Instru-Mentale de TU T'EN FOUS :

 

 

Un poème sans musique pour l'instant : A TOUT SAIGNEUR TOUT HONNEUR

A tout saigneur tout honneur

A tout saigneur tout honneur la gloire pour le tueur
Prime time pour JT exclusivité
Pendant qu'les gens meurent le téléspectateur
Mange son bon dîner devant sa télé

Des crimes et des balles gangsters en cavale
Véritables héros à la une des journaux
Le scoop c'est le râle et c'est l'argent sale
On filme les bobos et les longs sanglots

Le mal est une star le bien se fait rare
Tout pour l'audimat des têtes qui éclatent
C'est jamais trop tard pour ces gros connards
Leurs phrases sont si plates pas une ne fait date

Nouvelles bonnes mauvaises orateur à l'aise
Avec son sourire il annonce le pire
Avec l'audience il baise c'est l'info qu'il lèse
Des yeux à nourrir l'horreur pour le plaisir

La Mort se fait belle elle se fait sensuelle
Pour les caméras les requins les rats
Aimant le bordel truquant le réel
Tronquant les débats putain de médias

L'info se fait science recettes pour l'audience
Pour nous satisfaire rien de mieux qu'une bonne guerre
Beaucoup de violence et de complaisance
Rien ne les fait taire la connerie prospère

désir,stationnement,interdiction,francois ville

Le sais-tu ?
La rue de mon Désir
Est une Voie sans Issue,
Le Stationnement est Interdit, c'est dire...

chat, francois ville

Chat de Pornic

préfailles,caille,francois ville, selfie,autoportrait

Autoportrait, heu... pardon Selfie à Préfailles où parfois ça souffle et caille !

fagot,escargot,francois ville

Le Fagot et l'Escargot, un nouvelle fable ?

con,test,incontestable,francois ville

Je suis un Con Testable

grognon,râle,francois ville

Grognon, je n'exprimerais mon dernier Râle qu'à ma Mort

 

tâche,débile,indélébile,francois ville

Je suis une Tâche, Débile, indélébile

partez,tarpé,francois ville

1, 2, 3, Tarpé !

 Voici la version Instru-Mentale de JE RETIENDRAIS :

Je retiendrai

Quand les je t'aime ne seront que des mots
A nos lèvres scellées de monotonie
Je retiendrai le parfum de ta peau
Comme une fleur appelée mélancolie

Quand nos regards ne refléteront plus
Que le mépris ou pire l'indifférence
Je retiendrai toutes ces joies inconnues
Délicieuses éphémères en ces nuits blanches

Quand nos caresses ne seront que passé
A nos corps meurtris du manque de douceur
Je retiendrai chacun de nos baisers
Comme la plus enivrante des fortes liqueurs

Quand nos âmes seront de nouveau distinctes
Loin de nous les mélopées lancinantes
Je retiendrai la mélodie succincte
Musique du bonheur céleste mais absente

Quand nos coeurs ne battront plus en mesure
Que tu auras compris qu'il faut me haïr
Je retiendrai l'essentiel les fioritures
Tout de nous et le plus beau de tes sourires

 

 

coiffeur,peigne,règne,tête,ciel,terre,seigneur,francois ville

Coiffeur, que ton Peigne vienne sur la Tête comme au Gel

simuler,stimuler,francois ville

Simuler pour Stimuler ?

monde,vuitton,francois ville

Mais dans quel Monde Vuiton ?

con,consultant,francois ville

Con Sultant

mentir,asthme,respiration,francois ville

Je Mens comme je Respire mais je suis Asthmatique

Voici maintenant un poème en vidéo : AMOUR PSYCHEDELIQUE

Amour psychédélique

Je regarde les effluves de ton plaisir
Dans un délire parfumé d'excitation,
Vision olfactive telle une incitation,
Une citation de l'ire intime des lyres.

Je touche du doigt la charnelle mélodie,
Le bruit de ton désir, ébauche de débauche,
De droite à gauche les sons palpés se chevauchent,
Émis et gémis dans une lente élégie.

Je goûte les couleurs diaprées de tes penchants
En étalon au talent étalé en long,
La faim au ventre et l'estomac dans les talons,
Je déguste ton rubicond bonheur latent.

J'écoute les saveurs de ton corps de femme,
Symphonie sucrée salée, sacrée en secret,
Et à trop entendre l'ineffable fumet,
Je te prie et sollicite un supplément, Dame!

Je hume en possédé ta douceur veloutée,
La fermeté de ta peau cédée à mon flaire,
Le satiné des bas racés que tu libères,
Et le chaud de tes jambes ainsi débarrassées.

Les cinq sens en fusion dans un fou artistique,
A nous deux, vice-champions et champions du vice,
Nous, magnifiques épicuriens entrés en lice,
Jouons sans décence à l'amour psychédélique...

 

 

homme,offre d'essai,décès,gratuit,francois ville

Chanceux, l'Homme a gagné une offre décès gratuit...

dirty,darty,contrat,méfiance,confiance

Dirty, le Contrat de Méfiance.

saoul,sûr,francois ville

Bizarre, plus je suis saoul moins je suis sûr.

fauché,gaz,augmentation,tarif,francois ville

Avec l'augmentation des tarifs, je suis fauché, au gaz.

bio, beau, camion, francois ville

Quand dira-t-on "Bio comme un camion" ?

Vous êtes encore là, je ne vous ai pas perdus le long de ce très long post ? Bravo ! J'en profite pour vous dire que vous pourrez me voir et me rencontrer en chaire et en os car je suis invité à me produire au Festiv'ARTS samedi 31 mai 2014 à 19h30 au Cellier (44) !


J'espère vous y trouver nombreux !

Festiv'Arts, Francois Ville, Cellier, Sénégal,enfants



Voici les détails de l'événement :
CHRISTALLE POUR LES ENFANTS DU SENEGAL
Les 31 mai et 01 juin
POUR SES DIX ANS L’association CHRISTALLE organise un FESTIV’ARTS à la RICHARDIERE au CELLIER (auprès du parking des Folies Siffait)

PROGRAMME
Cinquante exposants d’arts,écrivains,musique africaine, danse africaine,repas africain, cracheurs de feu (initiation gratuite au cirque) spectacle équestre (initiation de numéros avec les chevaux), Atelier modelage terre
enfants adultes(gratuit). Espace lecture et jeux.etc...
Défilé de mode africaine.Cours de danse africaine (10euros) S’inscrire maintenant.
Scène ouverte aux musiciens (de préférence musique africaine), conteurs,chanteurs,danseurs et autres saltimbanques en herbe.

SAMEDI de 14h00 à 2h00
Expo d’Arts
Village africain
Musique d’Afrique
Ateliers :
Modelage terre
Tableaux sur bambous
Construction d’un tipi
Initiation reiki
Conférences :
Interprétation des rêves (Freddie B)
Sur les voyages (Bruneau Robineau)

CONCERT 21H00
DIMANCHE de 11h00 à 19h00
Expo d’Arts
Village africain
Musique d’Afrique
Ateliers :
Modelage terre
Tableaux sur bambous
Initiation reiki
Massages
Conférences :
Interprétation des rêves (Freddie B)
Sur les voyages (Bruneau Robineau)
ET 1000 SURPRISES

 

A bientôt pour une prochaine publication, je l'espère plus rapidement et donc plus concise !

13/04/2014

Un clip, des jeux de mots, un peau-aime et quelques bêtises

Bon sang je n'arrive plus à publier tous les jours, faudrait que j'arrive à le faire au moins une fois par semaine...

Depuis la dernière fois je me suis fendu d'un vrai clip pour ma chanson DATE LIMITE ! Pas évident vu que je m'auto-filme avec un appareil photo, sans me voir ! Vous aimez quand même ?

Ce morceau va passer sur la Grosse Radio dans l'émission le Gromix car les auditeurs et le Gromité ont chacun voté à plus de 70% (limite d'acceptation) pour que ce soit le cas !

 

J'ai aussi écrit quelques jeux de mots. Lequel est votre préféré ?

haïr, ciel, s o s, Jeux de Mots, dieu, Francois Ville, aide, fiel, aide-toi et le ciel t'aidera, secours

HAIS-toi et le FIEL t'aidera

artiste, art, artistique, Jeux de Mots, or, Francois Ville, oeuvre, chef d'oeuvre, ire, ère

L'ère n'est pas a l'ire car l'art est en or

 

sexe, Jeux de Mots, bonheur, Francois Ville, noir désir, amour, bertrand cantat, en route pour la joie, rut, joie

En RUT pour la joie

ménopause, copain, copains d'avant, passé, Jeux de Mots, vieux, Francois Ville, coquin, avant, andropause

Inscrit sur COQUINS d'avant

vie, vitupère, optimiste, Jeux de Mots, Francois Ville, colère, grognon, pessimiste, râleur, perte

Vitupère mais la VIE TU PERDS

artiste, Jeux de Mots, musicien, vivre, Francois Ville, violon, pisse, argent, instrument, musique

Vivre de sa musique ? Autant pisser dans un violon...

Jeux de Mots, Francois Ville, arrêt de bus, car, bus, arrêt, station, transport en commun, busway, amour

Arrêt de PUCE

bander, danseuse, érection, Jeux de Mots, ronde, Francois Ville, sarabande, sarah, danse, musique

Viens danser, la Sarah bande ?!

puce, rendez-vous, Jeux de Mots, saut, maison, Francois Ville, saut de puce, résidence, habitat, drague

Viens, j'habite a un saut de BUS

en route mauvaise troupe, mauvais, Jeux de Mots, Francois Ville, troupe, croupe, proverbe, rut, expression, route

En RUT mauvaise CROUPE

procès, justice, juge, procédure, administration, francois ville, jeux de mots, tribunal, avocat, prison

Les PROCES DURENT trop par trop de PROCEDURES

-------------------------------------------------------------- 

Un poème m'est venu un soir, m'empêchant de dormir :

LE TAON

L'étang s'étend,
Le Taon, Satan,
Se tend, attend
Le temps du sang.

Comptant longtemps
Et tant et tant,
Le Taon distant
Se sent 100 ans.

Tentant passant,
Le Taon l'entend,
Pan ! Se détend
En un instant.

Quittant l'étang,
Partant content,
Le Taon pourtant
Se sent absent.

--------------------------------------------------------------

Un autre soir, rebelote, cette phrase m'est venue :

Tu désirais de l'attention, câlins, douceur, affection,
Tu n'as eu que la tension, catin, douleur, infection.

--------------------------------------------------------------

Si François Hollande avait utilisé la  marque de casque Airoh, le magazine Closer aurait-il lancé une rumeur ayraunnée ?

--------------------------------------------------------------

Question :

Pourquoi le volume des klaxons est-il proportionnel à la taille des véhicules ? Autrement dit pourquoi ce sont les plus faibles et fragiles sur la route qui peuvent le moins se faire entendre en cas de danger ? Est-ce freudien ?

--------------------------------------------------------------

A la réflexion, quand je pense devant mon miroir, celui-ci y réfléchit à deux fois avant de renvoyer mon image.

--------------------------------------------------------------Quand on l'embête, un dauphin fait-il le dos gros ?

--------------------------------------------------------------

Et voilà, la suite au prochain épisode. Merci à tous ceux qui me suivent !

 

18/02/2014

A bas les zones commerciales ! #Anarchitecture - 11ème Poème-Vidéo

A bas les zones commerciales ! #Anarchitecture - 11ème Poème-Vidéo

Anarchitecture

A errer dans la zone commerciale
Un gros caddy en guise de prothèse
Un vrai sentiment de néant glacial
Aiguise ses canines et prend ses aises

Aucun animal ni arbre ni fleur
Ah mais quelle horreur ce lieu pue la mort
Béton bitume et tôle sans valeur
Attentent à la vie sans plus de remord

Odeur huileuse ozone de non-droit
Il n'est point de comparable atmosphère
Un air graisseux empuanti l'endroit
Comme un pet moisi au fond de l'enfer

Immenses masses imposées à la vue
La laideur est reine en périphérie
La grande surface est une vérue
Une humaine erreur en grande série

Boutiques impersonnelles hangars à fric
Chaque chaîne érige et vend son standard
Partout les mêmes enseignes à coups de triques
Exhibent leurs moches et fiers étendards

Défendue par une horde d'affiches
Une armée de commerces agresse et bataille
Un hymne un slogan dans les coeurs se fichent
Et la volonté est blessée d'entailles

Allusion perpétuelle au pur bonheur
Communication comme unique action
L'illusion matérielle est beau leurre
Un traquenard de voleurs en faction

Anes en peine ou bien plutôt âmes en panne
Un flot d'humains se rue dans les rayons
Chaque jour des gens très bien se trépannent
A la merci du moindre échantillon

Une floppée de mornes lampadaires
Accentue ce non-sens territorial
Dés lors comment n'être pas lapidaire
Et à la limite inquisitorial

Un espace en voie de disparition
Les centres commerciaux uniformisent
Après tout ils n'ont d'autres ambition
Que d'empocher au plus vite la mise

Un paysage rayé de ratures
Inesthétisme accentué à l'extrême
Edification d'anarchitectures
En mauvais goût nous n'avons que la crème...

François Ville

10/02/2014

Pour la SAINT-VALENTIN ?

Garant de l'Amour Ideal - Francois Ville.jpg

Pour la Saint-Valentin ?

Le Peau-Aime du jour : Garant de l'Amour Idéal

Garant de l'amour idéal !

Je suis pour toi tu me l'as dit,
Garant de l'amour idéal !
Rien ne fut dit d'aussi joli,
D'aussi gentil et de crucial.

A ces doux mots je fus surpris,
La veille au soir tu eus si mal,
Non pas de coups et pas de cris,
Mais ce fut tout aussi brutal...

Reproches ourdis lâchés glapis,
Suivis d'un silence infernal,
Ceci en fin d'après-midi,
Ceci jusqu'au lit conjugal...

Explications des incompris,
Paroles armées douleurs verbales,
Priorités redéfinies,
Moment tragique et lacrymal...

Comment un couple aussi épris,
Amour et harmonie totale,
Peut-il ainsi se trouver pris,
Dans un travers aussi banal ?

Quoi qu'il en soit larmes taries,
Par caresses et douceurs buccales,
Peu à peu tu me saisis,
Et puis nous fûmes un récital.

Au petit jour tu me souris,
Et prononça ce mot crucial,
Je suis pour toi tu me l'as dit,
Garant de l'amour idéal !

François Ville

28/01/2014

Pour les MAUVAISES MERES ?

Pour les MAUVAISES MERES ?

MARÂTRE - La version Instru-Mentale.

Marâtre

Cher Madame, pour X raisons
Vous n'avez aimé votre enfant
Toujours le dévalorisant
A l'affaiblir comme un poison

Préférant le petit dernier
Favoritisme inexcusable
Vous avez c'est bien regrettable
Rendu jaloux votre premier

Ainsi se sont haïs vos fils
L'un frustré d'amour maternel
L'autre estimant ça naturel
Tous deux ont vécu l'injustice

Mais si l'un a bien réussi
L'autre n'eut pas l'homo-sapience
Au degré zéro de confiance
L'échec à l'avance est écrit

De par votre immense bêtise
L'enfant a été malheureux
Grandissant voûté et honteux
Maudissant votre coeur banquise

En mâle et fils de vous, Marâtre!
Il a subi vos sortilèges
Il est tombé dans tous vos pièges
Et dans votre bile opiniâtre

Vous avez de plus bavassé
Cassé du sucre sur son dos
Fort généreuse en mauvais mots
A jeter à tous vos pensées

Sûr vous n'êtes pas seule en cause
Votre mari fut trop passif
Indifférent pas assez vif
Trop éreinté par vos névroses

Mais tard vous parviennent mes propos
Madame, votre fils est mort
Suicidé hier à l'aurore
Que son souvenir vous soutienne...

François Ville

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique